Éditorial

Storytelling de la genèse du Réseau GEM

Fin décembre 2013, Sophie voit Lazare et lui dit « je suis invitée à la réunion d’un réseau d’affaires, et si c’est ok, je vais travailler plus dans le confort ! ».  A l’issue de la réunion elle retrouve Lazare et lui dit « et si on crée un réseau nous-mêmes ? », « car c’est pas donné comme investissement pour y adhérer, et puis c’est très contraignant, d’autant plus que je n’aurai pas le budget de ma boîte ».

Nous étions début janvier 2014. Je me rappelle seulement que le temps était clément pour un hiver qui n’arrivait pas à pointer son nez. Lazare en parle à Guillaume ami entrepreneur, qui l’invite à une conférence mi janvier, au cours de laquelle il rencontre Georges, gérant de société, qui est immédiatement séduit par l’idée. Très rapidement la « bande des quatre », esquisse un plan informel, le but étant de passer à l’action, démarrer l’expérience en créant le réseau d’affaires et de « faire les comptes » après.

Quelques coups de fil passés à d’autre entrepreneurs, une date pour la première réunion fixée au 31 janvier 2014, et une salle de réunion réservée à l’hôtel Kyriad d’Ile Napoléon, c’était parti. Restait à trouver le nom du réseau, chose difficile jusqu’au dernier moment. En panne d’idées, et à la veille de la réunion, prenant conscience, et à notre « grande stupeur », que nous étions déjà un groupe d’entrepreneurs de Mulhouse, nous avions fait fi du marketing. Le réseau allait tout naturellement s’appeler Groupement Economique Mulhousien GEM.

Le 31 janvier à 8h, tables disposées en U, rétroprojecteur, paperboard et cafetières prêtes à dégainer, nous étions dix dans un silence quasi monacal. En tant qu’animateur, j’avais ressenti un malaise face à tant de sérieux, et à toutes ses oreilles braquées façon radar dans mon cosmos intérieur prêtes à scruter et décrypter les premiers mots que j’allais prononcer.

A l’issue de la réunion, nous avions tous pris parti de nous retrouver quinze jours plus tard, cette fois-ci à l’hôtel Campanile, devenu notre QG depuis. De cette première rencontre du Réseau GEM, il ne reste plus que trois pionniers aujourd’hui, mais d’autres pionniers sont venus enrichir l’expérience…

Lazare CHATZITHOMAS